14 mai 2017

Bal des pompiers

13

 

Posté par jacquescaglio à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


13 mai 2017

!! OFFRE D'EMPLOI !!

!! OFFRE D'EMPLOI !!
L'Office de Tourisme Intercommunal Sud Ardèche Rhône et Villages recrute un(e) conseiller(e) en séjour, du 1er juin au 30 septembre ! Avec un prolongement possible de 6 mois environ.

Vous désirez rejoindre l'équipe ? Adressez vos candidatures avant le 17 mai à cette adresse : info@sud-ardeche-tourisme.com

Bonne chance et à bientôt !

18423082_675436039334313_8431991099734668676_o

Posté par jacquescaglio à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Mort de Coluche : son maquilleur sort du silence

C’est un témoignage rare, 31 ans après la disparition de Coluche dans un accident de la route. Son ami Didier Lavergne se confie au magazine TéléStar. Le 19 juin 1986, le maquilleur se trouve derrière l’humoriste sur la route de Grasse et assiste à la collision entre le camion et la moto de Coluche. "C'était la première fois que je voyais un ami mourir devant moi. Je lui ai parlé pendant 45 minutes. Traumatisant. A l'époque, il n'y avait aucune prise en charge. J'ai juste été interrogé par la gendarmerie". Son témoignage n’a d’ailleurs pas été retenu : "Ils ont décrété que j'étais un menteur parce que j'avais dit que Coluche avait son casque". Didier Lavergne revient sur les circonstances de la tragédie. "Tout le monde a écrit qu'on roulait comme des malades. C'est faux ! On roulait entre 60 et 80 km/h. Les aiguilles du compteur le prouvent !" Un souvenir toujours vif pour le maquilleur qui confie toujours refuser que le fondateur des Restos du Cœur "soit mort aussi bêtement".


Mort de Coluche : son maquilleur sort du silence par 6MEDIAS

Posté par jacquescaglio à 11:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

11, 12 et 13 MAI - Les Saints de Glace

11, 12 et 13 MAI - Les Saints de Glace

jardinage

"Saint Mamert, Saint Servais, Saint Pancrace sont les trois vrais saints de glace"

Pourquoi dit-on qu’il faut attendre que les Saints de glace soient passés avant de faire ses plantations ?

Issus d’une vieille croyance populaire européenne, les Saints de glace sont fêtés chaque année les 11, 12 et 13 mai. Nos ancêtres avaient constaté qu'une brutale chute de la température nocturne ou plutôt matinale arrivait tous les ans aux alentours de ces trois journées. Cet élément climatologique qu'est le gel nocturne ou matinal, particulièrement désastreux pour les plantations qui pourraient se trouver alors en début de germination, les incitait à laisser passer l'événement avant d'entreprendre les grands travaux de printemps comme les semis, le repiquage, et les plantations. Les agriculteurs des régions du Nord de la Méditerranée imploraient alors Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais de protéger les plantations de la baisse de température et du gel qui survenait généralement à cette époque.

Ces 3 jours ont donc mauvaise réputation pour toutes les «mains vertes» qui ne jardinent jamais avant le passage de ces journées annonciatrices d'un retour tardif des gelées, capables de réduire à zéro le travail des téméraires qui auraient osé planter avant cette échéance.

Aujourd'hui encore une multitude de jardiniers avisés ne négligent pas ce vieux dicton et même la météorologie pourtant peu soucieuse des proverbes, ne nie pas qu'il existe une période très froide qui peut survenir jusque fin mai. Les astrophysiciens, spécialistes particulièrement minutieux de notre ciel, ont pour leur part remarqué que vers la mi-mars, l'orbite de la terre passe par une zone de l'espace sidéral particulièrement chargée de poussières, ce qui entraîne une baisse de l'apport solaire sur notre planète et donc une diminution de la température.

En moyenne, le dernier jour de gel se produit deux semaines plus tôt aujourd'hui qu'il y a vingt ans, et trois semaines plus tôt que dans les années 60. Ce décalage s'observe partout, quelle que soit l'altitude, et même si les années records ne sont pas les mêmes.
Comme l'évolution de la végétation dépend beaucoup des températures de la journée et que celles-ci se sont très peu réchauffées au XXe siècle, la floraison de la vigne et des arbres fruitiers n'a pas subi le même décalage. Le risque de gel des cultures est donc en nette diminution actuellement. Avec le réchauffement climatique, il faut donc non seulement avancer les saints de glace de plusieurs semaines, mais, en plus, il faut savoir qu'ils ont perdu de leur virulence. D'ailleurs, les archives de Météo-France sur 70 ans (1939-2009) montrent que ce phénomène ne s'est déroulé que 4 fois.

Posté par jacquescaglio à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mai 2017

Fête de la nature

18358792_1502825183164039_1473766532447614768_o

eOKW27K44FU3va1yEAIx6WzZypw

Posté par jacquescaglio à 21:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


Brandade de Morue

“La Brandade de Morue” Il faut remonter à la grande époque de la Route du Sel… Avant de partir pour leur longues campagnes de pêche, les terre-neuvas de l’ouest venaient s’approvisionner dans les salins camarguais d’Aigues-Mortes. À cette occasion, ils troquaient leur pêche contre du sel de mer et toute la région Languedocienne consommait de la morue sèche. Dans la région, au fil du temps, l’idée de broyer la chair de morue, de lui incorporer huile d’olive, autres aromates et épices afin d’en faire un plat,  jusqu’à se nommer Brandade, de l’ancien provençal “brandado”: chose remuée. Dans tout le Languedoc, c’est devenu un plat typique du Vendredi saint.

Ingrédients pour 4 Pers

  • 800 G de morue salée
  • 30 Cl d’huile d’olive
  • 25 Cl de lait ou de crème fraîche liquide
  • 1/2 Citron
  • Muscade
  • Poivre

Indications de préparation

  • Dessaler la morue

Dessalage de la morue ou “stockfisch”

La morue salée est délicate à préparer. Mal dessalée ou mal cuite, elle peut avoir un goût rance.

La veille :

  1. Battre énergiquement la morue ou stockfisch puis la laver à grande eau afin de la débarrasser de l’excédent de gros sel.
  2. La couper en gros morceaux ou tronçons selon la recette.
  3. La laisser tremper 30 min dans une bassine d’eau tiède.
  4. Vider l’eau.

Dessalage :

  1. Dans un grand volume d’eau claire et fraîche, contenue dans un saladier ou bassine, laisser dessaler la morue pendant 1 nuit (12 à 15 h) au frais.
  2. La morue doit dessaler dans l’eau fraîche, peau en haut.
  3. Renouveler régulièrement cette eau. Changer l’eau au moins 2 fois, en début et fin de trempage.
  4. Le lendemain, lorsque la morue est parfaitement réhydratée :
  5. La rincer abondamment à l’eau froide.
  6. Placer la morue égouttée dans une casserole avec ½ litre de lait. Compléter d’eau froide de façon à recouvrir le poisson.
  7. Mettre sur feu doux à découvert, dés les premiers frémissements, stopper la cuisson.

La morue ne doit jamais bouillir, cela rend le poisson élastique et caoutchouteux.

  1. Couvrir et laisser pocher de 10 à 30 min.
  2. Égoutter le poisson et laisser refroidir.
  3. La morue froide, retirer les arêtes et la peau.

Nota : Réserver l’eau de cuisson pour l’éventuelle cuisson de pommes de terre.

  1. La morue froide retirer les arêtes, la peau, émietter la chair. Réserver au chaud.
  2. Dans 2 casseroles séparées, chauffer l’huile et le lait.
  3. Effeuiller la morue dans le bol du mixer. Réduire en purée.
  4. Incorporer en alternance jusqu’à épuisement, le lait et l’huile. L’incorporation progressive dure environ 15 min.
  5. La brandade ne doit être ni trop liquide ni trop épaisse mais de consistance fine.
  6. Incorporer 1 pincée de muscade, 1 trait de jus de citron, 1 soupçon de poivre (éventuellement des lamelles de truffes, si l’on en a…)

Servir la brandade de Morue tiède accompagnée de croûtons.

Posté par jacquescaglio à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Fête du barrès

 

 

Posté par jacquescaglio à 09:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

tarte aux oignons

Ingrédients (pour 4 pers.)

8 gros oignons roses de Roscoff
1 pâte brisée prête à dérouler
3 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
1 cuillère à soupe de farine
3 œufs
30 g de beurre ½ sel
sel, poivre

La recette

Épluchez et émincez les oignons. Faites chauffer le beurre dans une poêle puis faites-les revenir sur un feu moyen (ils ne doivent pas colorer). Salez-les, poivrez-les et laissez-les cuire 15 min environ. Quand ils sont cuits, poudrez-les de farine et mélangez-les bien. Laissez-les refroidir.
Préchauffez le four à 220 °C.
Étalez la pâte dans un moule à tarte. Battez les œufs en omelette, ajoutez la crème fraîche, une pincée de sel, la compotée d’oignons et mélangez bien le tout.
Versez cette préparation sur le fond de tarte et enfournez 20 min jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée. Servez chaud ou tiède en entrée accompagné d’une salade.

Posté par jacquescaglio à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les gîtes de CRUAS

gites_de_cruas-e5752

Plus de photos : cliquez ici

Posté par jacquescaglio à 09:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Conférence

2

2

Posté par jacquescaglio à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,