12 octobre 2017

REPORTAGE : Pourquoi les compagnies d'électricité cachent aux Français qu'ils pourraient ne rien payer ?

 

2000€ par an pendant 20 ans

Reportage diffusé sur TF1. Il existe une vérité que votre compagnie d'éléctricité ne veut pas que vous sachiez. De nombreux français n'imaginent pas à quel point la mise en place de panneaux solaires pourrait leur faire gagner. Et même par temps nuageux ! Vous le saviez ?

http://ecologistemag.fr

 

Posté par jacquescaglio à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


plus de beurre ?

Pourquoi vous ne trouvez plus de beurre dans votre grande surface

XVM756236e2-ae95-11e7-a8af-8df631bec9b0

Une moindre production, la flambée des prix du beurre et la rigidité du système de la grande distribution expliquent notamment cette situation.

La France manque de beurre. «En raison d'une pénurie de matière première sur le beurre, nous sommes aujourd'hui dans l'incapacité de vous proposer ce produit», indique cette pancarte dans certains supermarchés en lieu et place des précieuses plaquettes. Jusqu'à présent, seuls les grossistes étaient confrontés à la rareté du produit. Désormais, la pénurie concerne également les particuliers. «Les marques distributeurs sont les premières touchées», indique Gérard Calbrix, chef du service économique de la Fédération Nationale de l'Industrie Laitière.

«Avec le système de la grande distribution, les prix des produits sont fixés une fois par an. Ces négociations se sont tenues en février dernier», explique Gérard Calbrix. Mois où le prix au détail des plaquettes de beurre vendues en grande surface a été fixé pour l'ensemble de l'année. «Or depuis le mois de février, le prix du beurre a pratiquement doublé», indique Gérard Calbrix. Sur 20 mois, la hausse frise même les 200%: le prix du beurre industriel est passé de 2.500 euros la tonne en avril 2016 à près de 8000 euros la tonne fin septembre.

Pourtant, les grandes surfaces n'ont pas accepté d'ajuster leurs prix. «Les distributeurs refusent de passer ces hausses. Les fournisseurs ont donc arrêté de les livrer. Nous avons coupé la livraison de beurre pour les marques distributeurs. Nous avons donné la priorité aux fabricants de beurre, aux marques en propre, qui se sont montrées plus flexibles», explique le spécialiste. «Nous avons connu des situations ubuesques où des artisans venaient acheter leurs plaquettes de beurre en grande surface car les prix étaient moins élevés qu'en passant par les grossistes», souligne Gérard Calbrix.

Hausse des prix des viennoiseries

De fait, moins prioritaires, les grossistes avaient été les premiers à pâtir de cette situation. «Des cas de pénuries de beurre ont été signalés», avait récemment alerté Matthieu Labbe, délégué général de la fédération des entreprises de boulangerie. «Or, dans nos métiers, le beurre n'est pas un produit substituable, nous ne pouvons pas fabriquer de croissant sans beurre, c'est impossible!», précise le représentant des boulangers de France.

Certaines boulangeries avaient ainsi fait le choix de la hausse des prix des viennoiseries pour compenser l'augmentation du tarif du beurre. «Nous avons ajouté 10 centimes par croissant au beurre à la rentrée», indique une boulangerie parisienne du 15e arrondissement, qui vend désormais le croissant à 1,15 euro au lieu de 1,05 euro au printemps, et dont la dernière augmentation des tarifs remontait à deux ans et demi.

«Nous interpellons les pouvoirs publics. Nous demandons à pouvoir trouver plus de beurre. Mais aussi, les boulangers et industriels de l'agroalimentaire doivent pouvoir répercuter la hausse des prix auprès des distributeurs», estime Matthieu Labbe. «C'est la seule solution pour pérenniser la viabilité des entreprises» touchées «de plein fouet» par la hausse mondiale du beurre, ajoute la FEB.

Les producteurs privilégient la fabrication de fromages

La France n'est en effet pas le seul pays concerné par la flambée inédite du prix du beurre. La forte demande de ce produit s'explique par un appétit croissant des consommateurs du monde entier et notamment en Asie où pâtisseries et viennoiseries font un tabac ou aux Etats-Unis où les Américains se sont remis à consommer du beurre après la publication de plusieurs études scientifiques qui ont «réhabilité» ce mets.

Parallèlement, l'offre diminue avec notamment la fin des quotas laitiers. «La pénurie de matières laitières grasses concerne toute l'industrie européenne, ce qui affecte les prix sur toute la chaine», indique Thomas Carstensen, vice-président d'Arla Group, l'une des plus grandes coopératives laitières au monde, détenue par 12.500 agriculteurs dispersés dans l'UE. Par ailleurs, «de nombreux fabricants de produits laitiers ont préféré se tourner vers la production de fromage qui offre de meilleurs rendements à un moment où les prix du lait sont bas», ajoute Thomas Carstensen. «Nous estimons que la demande de beurre restera forte cette année, créant potentiellement une pénurie de produits de beurre dans certaines parties de l'industrie alimentaire et laitière européenne», prévient le spécialiste. Les consommateurs seront-ils bientôt rationnés?

Posté par jacquescaglio à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

LOUIS DE FUNÈS SE MELE DE POLITIQUE

14370087_851848261582093_8413018333421659515_nLe ramoneur de RIquewihr (Alsace) - 1945

Posté par jacquescaglio à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :